L' Amicale des villages riverains de la Socapalm d’Edéa

  05 October 2016

Les ressortissants des Villages Apouh à Ngog, Dehané, Koukoué, et Ongué ont...

 

Les ressortissants des Villages Apouh à Ngog, Dehané, Koukoué, et Ongué ont dénommé leur Association Amicale des villages riverains de la plantation Socapalm d’Edéa. Elle est ouverte à tous les habitants desdits villages. Elle est placée sous l’autorité de son Bureau Exécutif.

Membres du Bureau Exécutif de l'Amicale des villages riverains de la plantation Socapalm Edéa


L’amicale est apolitique, laïque et à but non lucratif. Les discussions et commentaires politiques ou religieux sont strictement proscrits de ses débats et les opinions et sensibilités politiques et religieuses des membres de l’Amicale n’engagement que les intéressées eux-mêmes.

Le siège de l’Amicale est fixé à Apouh à Ngog (Arrondissement Edéa 1er).

 
Objectifs poursuivis par l’Amicale
- Recenser les problèmes liés au voisinage avec la plantation, proposer des solutions pacifiques, assurer le suivi des actions de Socapalm dans l’intérêt des riverains,
- Dénoncer et combattre tous les abus concernant l’appropriation ou l’aliénation illicite en matière foncière et domaniale dans et autour de la plantation Socapalm,
- Participer à l’élaboration et la mise en œuvre du plan d’action de la Socapalm en faveur des populations riveraines,
- Regrouper tous les adhérents dans un étroit sentiment d’amitié et de solidarité pour la sauvegarde de leurs intérêts,
- Contribuer ainsi à l’épanouissement de ses membres et à leur développement économique et social.

Conclave des chefs traditionnels des villages Ongué, Koukoué, Dahane, Apouh à Nogog
pour la défence des intérêts des populations riveraines de la Socapalm

Bureau Exécutif de l’Amicale

Participation de l’Amicale des villages riverains de Socapalm Edéa à l’atelier de restitution des résultats de l’étude des impacts des plantations industrielles de palmier à huile sur les communautés locales

En la date du 18 novembre 2015, s’est tenu à l’hôtel le Paradis sis à Kribi, un atelier dont objectif général était le partage, la discussion et la validation des résultats de l’étude des impacts des plantations industrielles de palmier à huile sur les communautés locales des départements de l’océan et de la Sanaga-Maritime.

Quelques membres de l’Association des « Riverains » d’Edéa ont été désignés par leurs pairs pour présenter au public les résultats de l’étude, de discuter avec eux de ces résultats en vue d’y apporter des amendements pour son enrichissement, d’identifier et de planifier les actions prioritaires qui pourront aider à améliorer les pratiques et les relations entre les différents acteurs concernés par l’activité de production industrielle du palmier à huile. Tout ceci pour permettre aux participants de prendre connaissance des impacts des plantations du palmier à huile sur les communautés locales, d’apporter des préoccupations supplémentaires et d’établir un plan d’action commun en vue d’améliorer les pratiques et les relations entre les différents acteurs concernés.

Animé par des exposés, des échanges et discussions interactives, des brainstorming et des travaux de groupe, l’atelier a permis aux différents participants et au premier chef l’amicale « Les Riverains » d’être sensibilisé sur les types d’impact et leur hiérarchisation.  Plus encore, il a aidé ces derniers à pousser la réflexion sur une stratégie de plaidoyer  pour faire prendre en compte les résultats et les recommandations de l’étude dans les politiques et les programmes nationaux.

Création d'un espace de dialogue entre Riverains, Socapalm et Autorités administratives

Décision préfectorale portant création d'une plate-forme tripartite de dialogue à Dizangué

 

Laisser un commentaire

Top Articles