Le respect des Principes Directeurs OCDE
Les Principes directeurs de l’OCDE ont été adoptés...

Syndicats des travailleurs de la Socapalm
Pour lutter contre les inégalités au travail...

Les petits producteurs d’huile de palme
Les petits producteurs sont des paysans qui possèdent et exploitent des plantations de palmier à hui...
Assister les victimes des exactions
Avec la privatisation se sont ajoutés, en plus de...

La SYNAPARCAM
Créée le 27 mai 2014, la SYNAPARCAM...

Historique du palmier à huile au Cameroun
Au Cameroun, l’exploitation du palmier par les communautés locales constitue un héritage social et c...
Dame DIMO EKONDE : Le cri de détresse d'une employée abusivement licenciée
Madame EKONDE Jeanne Florence épouse DIMO s’est engagée le 25 juin 2009 avec la Société PRO-SERVICE ...
L'association "LES BONS VOISINS" de Kribi (LBV)
Se regrouper pour participer au bien-être des populations...
Terminologies à décrypter
Cette section a pour objet de donner des définitions utiles  des expressions usuelles que vous renco...
Doléances
Doléances des populations riveraines et des travailleurs de la Socapalm depuis sa création jusqu’à s...
Le respect des Principes Directeurs OCDE
Création d'un espace de dialogue entre Riverains, Socapalm...
Syndicats des travailleurs de la Socapalm
Les petits producteurs d’huile de palme
Conflit foncier à Kienké : l'expropriation illégale au...
Assister les victimes des exactions
La SYNAPARCAM
Historique du palmier à huile au Cameroun
Dame DIMO EKONDE : Le cri de détresse...
L'association "LES BONS VOISINS" de Kribi (LBV)
Terminologies à décrypter
Doléances

Socapalm: les véritables dessous de la demande d'augmentation du prix de cession de l'huile de palme brute

Par une correspondance adressée au Ministre du commerce, le DG de la Socapalm a sollicité l'augmentation du prix de cession de l'huile de palme brute. Voici la véritable raison... 

Les arguments côté Socapalm pour justifier la hausse

Pour légitimer son désir d'augmenter le prix de cession de l'huile de palme, la Socapalm, a usé de plusieurs prétextes parmi lesquels :

- La chute des cours mondiaux de l'huile ;

- La hausse des facteurs de production au détriment du prix du produit (prix inchangé depuis 2008) ;

- La hausse des charges sociales ;

- Le coût élevé des intrants agricole ;

- Le coût élevé du transport et de l'achat du matériel industriel ;

- Les nouvelles exigences environnementales coûteuses ;

- Le prix en hausse des prix à l'importation.

C'est donc au regard de tous ces éléments que le DG de la Socapalm, "soucieux du bien être son entreprise, de ses clients et des consommateurs", a sollicité cette augmentation, ceci dans le but :

- D'étendre les sites de production ;

- De replanter les vieilles plantations ;

- De doubler la chaine de production ;

- D'accroître l'offre en huile de palme sur le marché local.

Toutes ces mesures pour, à terme, booster la production et retourner progressivement à la situation initiale d'avant augmentation. De très beaux arguments ! mais sont-ils crédibles ? Que cache cette demande d'augmentation? et à quoi va t-elle réellement servir?

Noix de palme provenant des plantations de la Socapalm

La véritable raison de la demande d'augmentation

Bien loin de ce qui a été avancé par la direction générale de la Socapalm pour justifier sa demande d'augmentation, il existe bel et bien une autre raison, mais cette fois-ci inavouée, pour laquelle la Socapalm veut asphyxier le consommateur d'huile de palme "made in Cameroun" : LE FINANCEMENT DE SA POLITIQUE DE GESTION RESPONSABLE !!!

En effet, en décembre 2016, la SOCFIN, actionnaire majoritaire de la Socapalm, avait adopté une Politique de gestion responsable visant à corriger tous les manquements observés dans ses plantations de palmier à huile à travers le monde dont la Socapalm. La mise en œuvre de cette politique de gestion responsable nécessite, pour l'entreprise, de faire un certain nombre d'investissements assez coûteux notamment :

- La construction de nouveaux logements décents pour les travailleurs ;

- L'organisation de la rétrocession des terres aux populations riveraines conformément à l'Avenant N°1 au bail emphytéotique ;

- La modernisation de ses sites d'exploitation ;

- L'adoption et la mise en œuvre de certaines politiques environnementales contraignantes ;

- Etc...

Tous ces changements ont un prix et la Socapalm ne veut pas le payer de ses poches, mais veut piocher dans le maigre porte-monnaie de la ménagère camerounaise ! Voilà une entreprise qui se fait des bénéfices énormes et qui, selon nos sources à l'intérieur de l'entreprise, va battre des records de productivité en cette année 2017, mais qui pourtant use de dangereux stratagèmes pour ne pas mettre la main sur ses profits et financer ses propres projets et engagements unilatéralement pris. Les populations locales sont une fois de plus sacrifiées sur l'autel du "sacrosaint bénéfice" de la Socapalm !

Pressoir villageois

Une situation de crise évitée de justesse, mais pour combien de temps ?

Nul été la ferme opposition de la société civile (qui a démonté un à un les arguments de la Socapalm pendant la rencontre de concertation le 27 juin à Yaoundé), la Socapalm aurait pu induire en erreur le Ministre du Commerce qui s'est rendu compte de l'absurdité de la demande de l'entreprise et refusé d’accéder à sa requête. On pourrait même se demander si les actionnaires et dirigeants de la Socapalm n'essayent pas de déstabiliser le Cameroun car on pourrait aisément imaginer les conséquences de l'augmentation du prix de l'huile de palme sur les marchés locaux. Le Cameroun garde encore en mémoire les émeutes dit "de la faim" de février 2008 qui ont commencé à cause de l'augmentation subite du prix de certains produits de première nécessité. Pour l'instant, rien ne prédit une situation similaire. Mais on peut néanmoins s’inquiéter des possibles mesures que va prendre la Socapalm pour financer sa Politique de gestion responsable, et de leurs conséquences probables sur ses travailleurs et les riverains.

 

Laisser un commentaire

Top Articles

Espace Dénonciations

  • Un riverain de Kienké

    Je viens dénoncer les actes que Bolloré a accomplis dans nos plantations. Il a arraché nos terres, avec la complicité du chef de terre, et veut maintenant nous chasser du village. Aidez nous pardon...
    - Guest
    Wednesday, 23 November 2016 08:34 Votre site web
  • Alain TCHATAT

    Je viens dénoncer les attitudes de l'entreprise TACT Cie SARL, qui ne cesse de nous nuire avec les bruits de ses appareils. Nous nous sommes déjà plaints, mais rien n'est fait pour remédier à cela. Nous sommes même allé voir les autorités, mais rien ! Tout le monde semble sourd. Aidez nous SVP.
    - Guest
    Wednesday, 23 November 2016 08:29 Votre site web
  • Le Coordonateur Synaparcam Dizangué

    Je tiens ici à dénoncer les menaces, les persécutions et les intimidations dont je suis victime de la part de la Socapalm en complicité avec les forces de maintien de l'ordre de la localité de Dizangué ; ceci en raison de l'exercice de mes fonctions. Pas plus tard que le 09 novembre 2016, j'ai été convoqué et entendu par le commissariat spécial de la Sanaga Maritime, après une plainte déposée par la Socapalm. En m'y rendant, je m'attendais à tout, sauf à ce que l'initiateur de ma convocation soit cette agro-industrie. En fin de compte, j'ai constaté qu'il s'agissait là une fois de plus d'une tentative d'intimidation et de musèlement de cette société aux grandes tentacules, qui perçoit d'un mauvais œil les actions de revendication de leurs droits par les populations qui n'en peuvent plus de se laisser marcher dessus. Vivement que les autorités étatiques compétentes frappent du point sur la table pour que tout cela cesse.
    - Guest
    Wednesday, 23 November 2016 08:19 Votre site web

Galerie Photos

Productrice
La femme au coeur de la production d'huile de palme
Porteur
Une vue d'une plantation de palmiers à huile
Transport
A la recherche de moyens de transport décents pour les ouvriers
Travailleurs
Produire et améliorer les conditions des travailleurs
Usine
Invitons l'entreprise à une meilleure protection de l'environnement
Production
Production artisanale d'huile de palme
Logement
A la recherche des logements décents pour les ouvriers
Um Nyobé
Expression de liberté des peuples producteurs d'huile de palme
Usine
Une modernisation attendue des usines
Enfants pompant de l'eau
Pour un meilleur approvisionnement en eau potable des camps de la Socapalm
Pépinière Villageoise
Accompagner les petits planteurs dans leurs activités de production et de transformation
Entretien avec les victimes
Plus de proximité et de soutien aux personnes victimes d'exactions
Enfance paisible
Redonner espoir aux générations futures
Logement de fonction abandonné
Pour la restauration et l'amélioration des acquis du passé
Outil de transport des travailleurs
Militer pour un meilleur traitement des ouvriers
Syndicalistes en formation
La formation syndicale au cœur de l'action pour une meilleure maîtrise des droits du travailleur
Les membres de la SYNAPARCAM
Pour un dialogue constructif avec la Socapalm
Stade d'un camp de travailleurs
A la quête de l'épanouissement intégral du travailleur
Ecole de la Socapalm
L'éducation au cœur du plaidoyer
Logement vétuste peint à la chaux
Arrêter la mascarade pour réaliser de vrais changements
"Les Riverains" d'Edéa
Le mouvement de revendication est en marche
Une eau souillée
La pollution des eaux comme atteinte au droit à la vie des populations riveraines

Nombre de visiteurs

498972
Aujourd'hui
Total
34
498972
23-09-2017 00:05:25